Pelleport

 

Wladimir de La Fite, marquis de Pelleport, familièrement appelé Comte de Pelleport, est né le 18 janvier 1856 à Zuzelhaussen (Allemagne).

C'est une figure emblématique du 29ème régiment d'infanterie, pour lequel il s'engage, à 59 ans, dès la déclaration de guerre.

Auparavant, la vie de Wladimir de La Fite fut celle d'un grand propriétaire terrien du Nivernais descendant d'une grande famille de Guyenne. Son grand père a servi sous Napoléon, son père, écrivain réputé, est mort au champ d'honneur en 1870.

 

 

Il devient comte à 14 ans, étudie au Prytanée, et, à 16 ans, entre à l'école des Arts et Métiers d'Angers.

Il est passionné par l'Egypte où vient de commencer la construction du canal de Suez, et se rend dans ce pays en 1879.

Très vite, il devient ingénieur en chef des domaines de l'état égyptien; il parle plusieurs langues dont l'arabe, réalise d'importants travaux hydroliques, ainsi qu'une carte détaillée de la Haute-Egypte qui sera récompensée par les Palmes Académiques.

En 1887, durant un congé passé en France, il épouse Mademoiselle de Ruffi de Pontèves Gévaudan, fille de colonel.

Il quitte l'Egypte 4 ans plus tard pour venir s'installer dans le pays de son épouse, le Nivernais, au château de Champlevier, près de Chiddes.

Ce soir du 1er août 1914, les cloches de l'église de Chiddes sonnent le tocsin; le comte de Pelleport part se renseigner; au retour, il dit à son épouse "c'est la guerre, demain j'irai à Autun pour m'engager". Il veut servir son pays, et aussi venger son père tué en 1870.

Il part en campagne avec la 8ème compagnie du régiment, et relate au jour le jour, pour sa famille, ses premiers contacts avec la vie militaire. Il fait très chaud, et beaucoup de ses compagnons tombent accablés par cette chaleur.

Le 12 août, le général de Maud'huy, qui commande la 16ème division à laquelle est rattaché le 29ème régiment d'infanterie, apercevant Wladimir de La Fite, lui demande d'approcher, et le félicite pour son engagement; au colonel du régiment, également présent, de Maud'huy dit "Colonel, aussitôt après le premier combat, vous nommerez Pelleport 1er soldat, c'est le premier grade, et le plus beau" "c'est le seul qu'il ambitionne" répond le colonel.

Le comte de Pelleport est blessé à la cuisse le 20 août par un éclat d'obus lors des combats de Sarrebourg. La jambe est cassée en 2 endroits; resté sur le champ de bataille, il est récupéré par les Allemands qui le traitent bien et le transfèrent à l'hôpital de Heilbronn; il décède pendant son transfert.

Wladimir de La Fite, marquis de Pelleport est cité à l'ordre de l'Armée.