Paul Victor Didier Aubert est né le 16 juillet 1865 à Semur (Côte d'Or).

Aubert__16_

Le 27 octobre 1884, il s'engage pour 5 ans et intègre l'école spéciale militaire de Saint-Cyr. Il en sort le 14 septembre 1886 au 122° rang (sur 397 élèves); il est nommé sous-lieutenant au 10° régiment d'infanterie.

Il arrive pour la première fois au 29° RI, en qualité de chef de bataillon, le 24 juin 1912. A l'entrée en guerre, il commande le 3° bataillon du 29°, et est blessé le 20 août 1914 à Sarrebourg par une balle de schrapnell; il sera évacué le 26 août. Il revient sur le front le 28 novembre 1914, au 13° RI, où il est promu lieutenant-colonel le 2 juillet 1915. Retour au 29°, dont il prend le commandement, le 13 juillet.

Le 21 juillet, le 29° reçoit l'ordre de reprendre les tranchées perdues le 7 juillet dans le secteur de la tête-à-vache, près d'Apremont (Meuse). Dès 3h45, l'artillerie lourde française, les canons de 75, des obusiers, tirent sur les défenses ennemies. Le riposte allemande est tout aussi violente. A 6h45, le lieutenant-colonel Aubert est mortellement blessé par un éclat d'obus au coeur dans son poste de commandement.

Le lieutenant-colonel Aubert est cité à l'ordre de l'armée.

Aubert__3_

 

Paul Victor Didier Aubert est chevalier de la Légion d'Honneur, décoré de la Croix de Guerre.